Le syndicat

Le syndicalisme fait partie du patrimoine vivant de l’humanité et de la démocratie. Fait social devenu universel, il a d’abord émergé en Europe avec la révolution industrielle, et y est resté depuis profondément enraciné.
L’histoire plus que séculaire de la CGT s’inscrit dans cet ensemble. Née de la volonté des salariés de s’organiser collectivement et durablement pour défendre leurs intérêts face à l’oppression et à l’exploitation, pour conquérir des droits et les faire valoir, pour imaginer un monde plus juste et proposer des voies pour y parvenir, sont le coeur de son action syndicale.
Bâtie selon deux dimensions professionnelles et géographiques, la CGT s’est forgée et constituée au fil de l’histoire autour d’une conception de solidarité entre les salariés qui combine l’ancrage à l’entreprise et à son environnement territorial.
La loi no 2008-789 du 20 août 2008 fait désormais obligation aux syndicats d’établir des comptes annuels, d’en assurer la publicité et, au-delà d’un certain seuil de ressources, de les faire certifier. Vous pouvez consulter les comptes  de notre syndicat en cliquant sur ce 2014 lien. 2015 lien.
La CGT c’est un réseau de 857 unions locales réparties sur l’ensemble du territoire, constituées par les syndicats et sections syndicales d’une même zone géographique (localité, bassin d’emploi, zones industrielles ou commerciales, etc.). Il permet de construire les solidarités, de faire vivre  » un syndicalisme de proximité  » adapté aux diverses situations. L’union locale peut apporter l’aide pratique à la constitution d’un nouveau syndicat.
Les 96 unions départementales regroupent les syndicats et sections syndicales de toutes professions d’un même département. Elles permettent de donner toute leur efficacité aux luttes professionnelles et d’ensemble pour le progrès social. Elles organisent et développent les solidarités entre tous les salariés ayant un emploi ou non ainsi qu’avec les retraités
21 comités régionaux sous la responsabilité des unions départementales assurent l’intervention de la CGT auprès des régions administratives et de leurs institutions (Comités économiques et sociaux régionaux par exemple). Ils animent la réflexion et l’activité syndicale sur des questions comme celles des transports, de la santé, de l’aménagement du territoire, de l’enseignement supérieur et de la recherche, etc.
La CGT rassemble 33 organisations professionnelles nationales, fédérations ou syndicats nationaux. Ces fédérations professionnelles nationales sont constituées des syndicats relevant d’une ou plusieurs branches professionnelles (exemple : Fédération des industries agro-alimentaire ; Fédération de la Construction ; Fédération Nationale des Salariés du Secteur des Activités Postales et de Télécommunications).
Elles impulsent et coordonnent l’activité revendicative professionnelle. Elles ont en charge les négociations collectives relevant de leur champ professionnel (accord de branche, conventions collectives, salaires minimaux conventionnels…).
Certaines ont mis en place des structures décentralisées (départementales ou régionales) ou des coordinations entre syndicats d’entreprises d’un même groupe.
Le code NAF ou APE figurant sur la fiche de paie permet de connaître la convention collective dont dépend l’entreprise, ainsi que la fédération nationale CGT.

Facebook